L’art textile, au fil de la créativité

L’univers fascinant de la création textile attire de plus en plus, et ce n’est pas étonnant ! Fils, tissus, laines, dentelles, rubans,… autant de matières à s’approprier,  manipuler, et associer pour laisser libre cours à sa créativité !

Une sculpture à partir d'un oreiller

Il y a quelques mois, j’ai lu dans la Nouvelle République un article sur un stage de sculpture sur textile, animé par Malou Ojeda dans le cadre de l’association St-Cyrienne ARAC. En photo, on voyait d’étonnants visages “sculptés” à partir… d’un oreiller ! Le résultat était surprenant ! Comment façonner une matière molle pour lui donner du volume ?  Il s’agissait d’apprivoiser la matière pour former des bosses, des plis, des rebonds avec des aiguilles, et enfin voir apparaître… un visage !

 

Intriguée par cette technique étonnante, j’ai donc contacté Malou Ojeda qui m’a gentiment proposé de m’initier à l’art textile au magasin Cooleurs de Chambray-lès-Tours.

Travailler un tissu comme un peintre « travaille » sa feuille blanche

Avant toute chose, Malou prend un réel plaisir à donner quelques repères historiques sur l’art textile, qui recouvre des techniques très variées : tissage, macramé, tricot, crochet, broderie… Plasticienne de formation, Malou a toujours été fascinée par les tissus : “J’adore toucher, jouer… je m’amuse à expérimenter, à détourner, à recycler les matières, c’est jouissif !”  Sur la table de l’atelier, tout le matériel est prêt : pelotes de laine à paillettes, organzas, dentelles, rubans, galons, fils à broder métallisés, peintures acryliques, gouaches solubles, pinceaux….

Plus étonnant, au bout de la table, Malou a installé un “coin chaud” avec un fer à repasser et un chalumeau. “C’est là que nous allons cuisiner !” s’enthousiasme Malou.  En effet, les matières synthétiques fondent, se trouent, se sculptent, se transforment, se mélangent sous l’effet de la chaleur. Elles deviennent souples, rigides, opaques, transparentes ou brillantes. Parfois curieux mélanges ou effets du hasard, les superpositions sont souvent surprenantes : elles forment une trame vivante qui s’entremêle et évolue au gré des expériences.
Véritable passeuse de savoirs, Malou me transmet ses techniques avec passion et surtout une grande liberté qui libère la créativité. Moi qui n’ai jamais sû tenir une aiguille, je comprends que l’art textile n’a rien à voir avec la couture. Je prends plaisir à jouer avec les couleurs et les matières, à expérimenter le collage avec un fer à repasser, à découvrir comment un ruban peut se “liquéfier” sous l’effet du chalumeau… bref à travailler le tissu comme une matière vivante !

Pour en savoir plus : 

malou.ojeda@neuf.fr – 06 63 94 21 88

Ateliers au magasin Cooleurs de Chambray-lès-Tours.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer le menu