Madame Augustine : une créatrice de mode hors du temps

Ne soyez pas étonnés de croiser dans les rues de Loches une élégante jeune femme en tenue du XVIIIe. Il ne s’agit pas du tournage d’un film, mais de la tenue quotidienne de Paloma Bernot, créatrice de la marque “Madame Augustine”.

Qui est Madame Augustine ?

A 25 ans, Paloma Bernot, vient d’ouvrir son atelier-boutique à Loches depuis cet été. Originaire de Belfort, la jeune créatrice-couturière autodidacte passionnée d’histoire est tombée sous le charme de la Touraine et ses châteaux. Avec ses boucles anglaises qui lui donnent des airs d’une “petite fille modèle” de la Comtesse de Ségur, elle semble vivre dans une autre époque, avec un décalage qu’elle assume pleinement : “Je ne prête même plus attention aux réactions des gens dans la rue, j’y suis habituée… je n’ai jamais suivi la mode, j’ai toujours été attirée par des vêtements atypiques”.

Des robes historiques qui subliment la féminité….

Son univers à elle, c’est celui du XVIIIè siècle et Ier empire : imprimés liberty, toiles de Jouy, dentelles, jupons-coussins, crinolines, paniers, arceaux… Ces robes aux décolletés pigeonnants, resserrées à la taille par des corsets, sont ornées de nombreux détails et froufrous. “Ce qui me plaît dans cette époque, c’est le côté à la fois innocent, juvénile et élégant”.  Pour parfaire un “total look”, Paloma crée également des chapeaux, noeuds pour les cheveux, barrettes, manchons de fourrure ou sacs à main assortis. Elle puise son inspiration dans des tableaux, des œuvres littéraires, des gravures de mode anciennes ou des personnalités féminines comme Marie-Antoinette ou la Marquise de Pompadour qui ont donné leur nom à ses collections.

… adaptées aux contraintes de la vie d’aujourd’hui

Contrairement aux idées reçues, la jeune couturière assure que ses tenues sont très confortables puisqu’elle les porte elle-même tous les jours. “Mes vêtements ne sont pas réservés aux cérémonies, je les adapte au goût du jour pour un usage quotidien. Il ne faut pas plus de 5 minutes pour enfiler un corset !’”.

Résolument tournée vers le passé, Paloma Bernot est paradoxalement hyper-connectée, puisqu’elle réalise 90 % de ses ventes en ligne, sur commande et sur mesure. « Les essayages ne sont pas nécessaires, j’indique simplement à mes clientes comment prendre précisément leurs mensurations et nous échangeons des croquis”. Cette accessibilité lui permet de toucher une clientèle très large, qui s’étend jusqu’aux Etats-Unis et à l’Allemagne !

Parmi ses projets, Paloma envisage de développer l’implantation de corners dans des boutiques et la location de robes pour les petites filles dans les châteaux de la région…. En attendant de travailler un jour pour le théâtre ou le cinéma : un vrai rêve de princesse !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer le menu