Nicolas de Barry, créateur de parfums historiques à Candes-St-Martin

A Candes-st-Martin, Nicolas de Barry compose des parfums exclusifs et crée une série spéciale de parfums historiques à l’occasion du 500ème anniversaire de la Renaissance . Rencontre « nez à nez » avec un chantre de la haute-parfumerie.

Dès que l’on entre dans la boutique-atelier nichée au pied de la collégiale, un mélange d’effluves fleuries, capiteuses et suaves captive les narines. Au milieu de son orgue à parfums composé d’environ 2000 petites fioles, Nicolas de Barry agite cinq ou six mouillettes de papier sous son nez.  L’élégant maître-parfumeur reste discret au niveau local, même si ses nombreux passages télévisés et sa bibliographie témoignent de sa notoriété internationale.

Pas de beaux parfums sans belles matières premières

Tel un alchimiste, Nicolas de Barry sillonne le monde à la recherche de matières premières naturelles d’exception qui sublimeront ces fragrances : « On ne peut pas créer de beaux parfums sans belles matières premières ». Son coffre fort renferme de l’ambre de cachalot et une vingtaine de précieux flacons : absolue de rose de Grasse, huile essentielle d’ylang de Mayotte, vanille de Madagascar, jasmin d’Inde… et le fameux « oud » ou bois d’aloès, dont le coût (20 000€ le kg) dépasse celui de l’or. Très prisée par les orientaux, cette mystérieuse résine odorante provient d’un arbre qui pousse dans le sud de la Thaïlande.  Depuis une vingtaine d’années, Nicolas de Barry s’attache à utiliser ces matières précieuses dans ses créations exclusives, ce qui explique des prix plus élevés que les parfums synthétiques que l’on trouve dans les parfumeries traditionnelles.

Haute-parfumerie : du parfum « sur mesure »

Avec ces essences rares, Nicolas de Barry compose des parfums uniques pour des familles royales, des stars, des clients du Moyen-Orient ou d’Asie… Une clientèle fortunée qui recherche un parfum exclusif, souvent lié à un souvenir d’enfance, une émotion ou bien une idée précise, comme un parfum aphrodisiaque. En fonction des goûts, le créateur détermine les familles de parfums (boisés, fleuris, épicés, orientaux….), puis compose deux ou trois propositions. Comme pour la haute-couture, plusieurs essayages sont parfois nécessaires avant d’arriver au « jus » final, dont il conserve la formule secrète. Bien évidemment, cette exclusivité a un coût, puisqu’il faut compter 15 000€ pour la création d’un parfum…. à vie !

Des parfums de la Renaissance pour fêter le 500ème anniversaire

Passionné d’histoire, Nicolas de Barry a développé des recherches avec des biographes, afin de retrouver des informations concrètes sur les parfums utilisés par les grands personnages historiques. A partir d’archives ou de correspondances, il a reconstitué des fragrances : alliance de patchouli et bergamote pour George Sand, violette-vanille pour Sissi l’Impératrice…

Pour célébrer le 500ème anniversaire de la Renaissance en 2019 , le parfumeur a décliné deux eaux :  l’eau de la Reine de Hongrie et l’eau de Nostradamus, ainsi que deux baumes : baumes d’Alexandrie et de la Reine Margot.  Joliment présentés dans une bourse de velours rouge, ces baumes plus concentrés qu’un parfum se glissent élégamment dans un sac à main… le comble du chic ! Nicolas de Barry a également créé une collection de pomanders : des bijoux inspirés de la Renaissance, sortes d’amulettes porte-bonheurs, qui contiennent des billes de résine parfumées.

La transmission du « savoir-flair »

Formé à Grasse, notamment par Edmond Roudnitska (le créateur de Diorissimo ou Eau Sauvage), Nicolas de Barry fait partie de ces « nez » qui érigent la parfumerie au rang d’art. Il transmet à son tour son « savoir-flair » en organisant régulièrement des master classes, en France et à l’étranger. En cinq jours, il initie une dizaine d’amateurs à l’élaboration de cette symphonie des sens : « une fragrance se compose comme une musique, dont les notes sont les huiles essentielles. A partir des notes de tête, de cœur ou de fond, chacun crée son propre chef d’œuvre. »

Mettez-vous au parfum !

Pour des petits groupes constitués de 5 à 10 personnes, le parfumeur propose de faire découvrir son univers olfactif et son cabinet de curiosités, qui rassemble ses souvenirs de voyage et une impressionnante collection de flacons du monde entier. La visite peut se prolonger par une séance d’initiation olfactive avec création d’une eau de Cologne, un déjeuner parfumé ou un tea-time dans les salons privés de Nicolas de Barry.

Boutique-Atelier Nicolas de Barry
31 – 33 Route de Compostelle à Candes-Saint-Martin
Tél : 02 47 95 18 57 – http://nicolasdebarry.com

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer le menu