Olfactothérapie : les huiles essentielles au service de nos émotions
Catherine Gillette, aromatologue et olfactothérapeute

J’utilise beaucoup les huiles essentielles au quotidien : j’ai toujours une fiole de lavande fine et de menthe poivrée dans mon sac à main pour soigner les petits maux du quotidien. Avec Catherine Gilette, j’ai découvert qu’elles avaient aussi une influence sur notre sphère psycho-émotionnelle !

Qu’est-ce que l’olfactothérapie ? Quelles sont les différences avec l’aromathérapie ?

L’aromathérapie permet de se soigner avec des huiles essentielles. Par exemple, la gaulthérie va permettre de soulager une tendinite, la menthe poivrée va calmer une migraine… En olfactothérapie, on se sert des huiles essentielles pour leur influence dans l’équilibre psycho-émotionnel. C’est une démarche beaucoup plus subtile, basée sur l’histoire et le ressenti de la personne.

Concrètement, comment ça marche ?

Les informations olfactives sont directement traitées dans le cerveau par le système limbique, qui est le siège de notre mémoire et de nos émotions.  Une simple odeur peut nous projeter immédiatement dans une ambiance, avec des souvenirs extrêmement précis qui proviennent de notre vécu : c’est le principe de la « madeleine de Proust ». En olfactothérapie, nous utilisons cette faculté qu’ont les odeurs à réveiller en nous des souvenirs bien enfouis, pour prendre conscience de leurs causes, et évoluer vers plus de sérénité.

​Comment se déroule une séance ?

Catherine intervient à domicile, en consultation individuelle, avec une petite mallette qui contient une cinquantaine d’huiles essentielles. En fonction des problématiques exposées, elle propose de sentir 4, 5 ou 6 mouillettes, et observe les réactions de la personne : « j’aime, je n’aime pas, c’est fleuri, c’est boisé, c’est trop fort, ça me rappelle tel ou tel souvenir… ».  Le ressenti,  l’attitude corporelle ou l’intonation de la voix lui permettent d’avoir une approche très sensible de l’individu, de percevoir des blocages liés à des traumatismes lointains qui encombrent le présent. Les odeurs sont très révélatrices : le mental peut se tromper, mais le nez ne ment jamais !

Dans quels cas l’olfactothérapie est-elle indiquée ?

L’olfactothérapie est efficace pour soigner les addictions (tabac, alcool…), les blocages (stress, manque de confiance en soi, peurs, problèmes érectiles…), les deuils, les problèmes de sommeil, de couple….  L’olfactothérapie permet aussi de mieux se connaître. En général, on constate des changements dans les trois semaines qui suivent la consultation.

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer le menu