Aux Z’Apéros Zéro déchet, plein d’idées pour se lancer

Le ZD, ou zéro déchet, on en parle partout ! Des bocaux par-ci, des sacs à vrac par là… Pas toujours facile de savoir comment s’y prendre ni par où commencer. L’association Zéro Déchet Touraine organise chaque mois à la Villa Rabelais un apéro convivial : le bon plan pour papoter et échanger astuces et recettes.

Le concept

Ces Z’apéros sont ouvert à tous, aussi bien les curieux que les plus fervents adeptes de la démarche. De façon informelle et conviviale, on peut discuter avec une vingtaine de personnes et rencontrer des bénévoles de l’association. Chacun apporte quelques chose à grignoter ou à boire. Évidemment, sur la table du buffet, pas de paquets de chips, ni de gobelets… mais des cakes ou des tartes “maison” et des vrais verres. Des jeunes femmes, souvent mères de famille, échangent leurs astuces et conseillent les sceptiques qui ne savent pas par où commencer. Pour aller plus loin, on peut aussi consulter des recettes de produits à faire soi-même ou acheter le livre “Le Zéro Déchet”, écrit par la blogueuse tourangelle “Camille se lance”.

Des livres, et même un calendrier "0 déchet" !
Les recettes à faire soi-même

Qu'est-ce que le Zéro Déchet ?

Nelly, la responsable des Z’apéros Zéro Déchet, m’explique quelques bases : “Le Zéro Déchet, ce n’est pas seulement une question d’emballages dans votre poubelle, c’est une occasion de faire un choix de vie... Car avant tout, le meilleur déchet est celui qu’on ne produit pas !” Pour cela, chacun peut s’aider de quelques règles simples, comme celles des 5 R préconisées par Béa Johnson, la grande prêtresse du mode de vie ZD :
- Refuser ce dont on n’a pas besoin (par exemple le papier qui emballe le pain)
- Réduire ce dont on a besoin (meubles, habits…)
- Réutiliser : faire ses courses avec des contenants réutilisables, acheter du matériel d’occasion.
-Recycler (les vieux vêtements, meubles…)
-Composter le reste (épluchures de fruits et légumes, peluches de sèche-linge, ongles et cheveux coupés, balayures, etc).

Par où commencer ?

L’ennemi numéro 1 : le plastique ! En effet, seulement 20% des plastiques sont recyclables.
Pour s’en débarrasser, voici quelques conseils que j’ai pu glaner au cours de l’apéro :

– Faire ses courses en vrac : on ressort les bocaux, les contenants en verre, les sacs en tissu (tote- bags) ou en papier.
– Acheter des légumes bio chez les producteurs, sans emballage superflu.
– Cuisiner plutôt qu’acheter des produits industriels.
– Remplacer le film plastique étirable ou le papier d’aluminium par un “beewrap” : un morceau de coton recouvert de cire d’abeille, lavable et réutilisable.
– Remplacer les éponges par les “tawashis” : des éponges réalisées avec des vieilles chaussettes recyclées !
– Adopter un composteur
– Fabriquer soi-même ses produits d’entretien avec des ingrédients naturels : vinaigre, bicarbonate de soude, savon noir…
– Faire ses cosmétiques, utiliser du shampoing solide, du savon, des lingettes lavables en tissu…

Cake maison emballé dans un "beewrap"
Le tawashi remplace une éponge

Zéro Déchet Touraine : une association pionnière en France !

Sébastien Moreau, Président de Zéro Déchet Touraine et créateur du Compostou

Avec ses 400 membres acquis en moins de deux ans, l’association Zéro Déchet Touraine fait partie des plus importantes de France, avec Strasbourg et Grenoble. Selon Sébastien Moreau, son président,  “c’est un mouvement de fond : une nouvelle association se crée chaque mois en France !”

L’association tourangelle propose toute une gamme de prestations pour accompagner, former et sensibiliser différents publics. Depuis les écoles maternelles jusqu’aux organisateurs d’événements, en passant par les atelier “Do it yourself”, son domaine d’action est très vaste. Sur le site de l’association, on trouve aussi :

https://www.zerodechettouraine.org/

Le Compostou : une innovation 100% “made in Touraine”

Sébastien Moreau, président de l’association Zéro Déchet Touraine, est également maître de conférences en biologie des organismes à l’université de Tours. Spécialiste des insectes, il a eu l’idée de créer le Compostou : un composteur collectif “à froid”, simple à utiliser et sans nuisance (ni odeur, ni mouche) qui fonctionne avec des invertébrés. Fabriqué en bois de palette, assemblé par l’association “Entraide et solidarités”, le Compostou ne s’achète pas, il se loue auprès de l’association qui en assure la mise à disposition et la maintenance. Déjà implantés dans une vingtaine de lieux en Touraine,  les “Compostou” sont en cours de brevet et pourraient bien essaimer partout en France !

https://compostou.org/

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer le menu