Yoga dans l’eau : une bulle de douceur

Avez-vous déjà fait la posture de l’arbre… dans une piscine ? Grâce à Frédérique Grange, professeure de yoga et auteure du livre “Le yoga serait né dans l’eau”, j’ai testé cette pratique douce… idéale pour se sentir comme un poisson dans l’eau !

Enseignante de yoga à Tours depuis plus de vingt ans, Frédérique Grange est l’une des rares personnes à proposer des stages et des formations de yoga dans l’eau. Elle transmet cette technique élaborée à partir de l’ouvrage de Loredana Hamoniaux « Le bébé, le yoga et la tortue ».  Comme pour le yoga traditionnel au sol, il s’agit d’un enchaînement de postures que l’on effectue dans une grande fluidité, associées à une respiration longue dite « diaphragmatique ».

Le plaisir de flotter… en légèreté !

Dans les bras de Françoise, l’assistante de Frédérique Grange, je me laisse bercer au fil de l’eau ! Une fois que je suis en confiance, elle me propose de m’allonger sur le dos, en restant à la surface de l’eau. Les oreilles immergées, je perçois ma respiration. Ses mains ajustent très délicatement la position de mes genoux ou de mon ventre. Postures de l’étoile de mer, de la sieste masculine ou féminine, du bouddha, de l’embarcation…. les enchaînements sont toujours fluides et doux. Je dois relâcher complètement tous mes membres et contrôler ma respiration pour agir sur ma “ligne de flottaison”. Avec une incroyable sensation de légèreté, j’arrive à créer des petits mouvements d’ondulation (presque) comme une sirène ! Je retrouve mon âme d’enfant, ce que Loredana Hamoniaux décrivait dans son livre comme “la mémoire de l’embryon en posture flottant dans l’océan du sein maternel”.

Trouver l’équilibre sans appui

Que l’on soit sur le dos, le ventre ou même sur le flanc, les postures nous permettent de ressentir notre axe et notre diagonale, sans aucun appui terrestre. Trouver son équilibre devient un exercice subtil, où le moindre micro-mouvement nous déstabilise. Dans l’eau, impossible de tricher : si l’on n’est pas parfaitement aligné, le corps roule sur le côté comme le roulis d’un bateau. En flottant dans les asanas, on lâche prise complètement, ce qui apporte une grande joie, de la confiance et une sensation de profonde d’unification. « Flotter, c’est symboliquement très fort puisque c’est accepter que dans la vie, rien ne soit stable » résume Frédérique.  

En pratique

Le yoga dans l’eau se pratique dans une eau à 32 °C, en petit groupe de 7 personnes maximum, dans une piscine privée de Fondettes. Il est recommandé de porter une petite combinaison, un bonnet et des lunettes ou un masque de piscine.

Cette activité est accessible à tous, y compris aux personnes qui ont peur de l’eau. Les seules contre-indications concernent les troubles ORL ou les allergies au chlore.

Pour en savoir plus

Contact Frédérique Grange : 06 07 67 48 63 - http://www.yogado.net/

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer le menu